17 mai 2010

Convoitise, signée Jil Sander


Une fois notre silhouette kaki revêtue (cf article précédent), on part en quête de l'accessoire qui reste dans la note. Or, qu'on ait opté pour un style kaki militaire, safari ou végétal, la peau de python est une peau de circonstance. Elle se joue de l'esprit  camouflage, se raccorde à ses origines africaines ou se glisse dans des buissons ultra épais, sans qu'on ne la surprenne. Une peau particulièrement idéale quand, sous l'impulsion de Jil Sander, elle se mue en pochette de soirée aux lignes classiques et en escarpins qui font fi de seconde peau. 
Un touche reptilienne à bout de bras et à bout de  pieds pour modeuse prédatrice.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire